EMTONE : La nouvelle force de frappe anti-cellulite et anti-relâchement

EMTone est le futur du traitement anti-cellulite et du relâchement cutané. Emtone offre une double action non invasive. L’alliance de la Radio Fréquence Monopolaire et l’énergie par pression ciblée permet de traiter simultanément les 5 causes de la cellulite et les 4 facteurs du relâchement cutané.

Emtone : technologie unique

Egalement développé par les laboratoires BTL Aesthetic, le traitement Emtone fusionne 2 energies de référence : la radio fréquence monopolaire et l’énergie par pression ciblée.

Comme Emsculpt, Emtone est approuvée par la FDA (Food and Drug Administration qui est en charge de l’autorisation des médicaments et des technologies médicales aux USA, (équivalent de la HAS en France) et possède une accrédiation médicale en France.

A ce jour, aucune proposition à la fois MEDICALE, EFFICACE, DURABLE, SANS DOULEUR, SANS EVICTION SOCIALE, traitant simultanément les causes de la CELLULITE et celles du RELÂCHEMENT… Jusqu’à l’arrivée d’EMTONE 

Emtone : fonctionnement

EMTONE émet simultanément une chaleur contrôlée ET des multi pressions ciblées sur les zones à traiter.
Effet thermique : cible directement les cellules adipeuses, accélérant la lipolyse. Les fibres de collagène et d’élastine formant un maillage que l’on appelle aussi « le tissu de soutien », se contractent sous l’effet d’une chaleur au- delà de 40°C.
Effet mécanique : appliqué par des mouvements circulaires, l’applicateur d’EMTONE émet des pressions mécaniques qui potentialisent l’effet thermique par une action multidimensionnelle sur le tissu cutané.

L’association des deux :
Amplifie la lipolyse, pour désengorger les adipocytes.
Relance la production de fibres collagéniques et élastiques, pour retrouver un matelas cutané plus dense.
Réactive la micro-circulation sanguine et lymphatique, pour éliminer toxines et graisses circulantes. 

Emtone : Pourquoi la cellulite résiste à (presque) tout ?

Elle est partout. La cellulite est présente chez 80 à 90 % des femmes et 2% chez les hommes. Inégalité physiologique. La cellulite se retrouve généralement sur les cuisses et les fesses, mais peut également être présente sur le ventre, les bras et les genoux.

Elle est multi-typologies. Chez les femmes ont reconniat 3 types de cellulite.

  • cellulite aqueuse : souple au toucher, souvent située sur les cuisses, les mollets et les chevilles. Elle s’associe à une sensation de jambes lourdes.
  • cellulite adipeuse : culotte de cheval due généralement à une alimentation trop riche
  • cellulite fibreuse : se situe au niveau des cuisses et des genoux, douloureuse au pincement du fait du durcissement des fibres de collagène.

Elle est multi-factorielle. La cellulite n’est pas qu’une questions de calories ingérées. Elle résulte de la combinaison de plusieurs facteurs : alimentaire, hormonal, génétique circulatoire et musculaire. Il semble qu’ell est donc 5 causes bien identifiées.

  • les poches adipeuses hypertrophiées de l’hypoderme exercent une pression vers l’extérieur entre les espaces interlobulaires
  • les fibres de collagène restent rigident et exercent une tension vers l’intérieur allant à l’encontre de la pression extérieur ce qui créé l’effet d’ondulation
  • la perte d’élasticité cutanée qui diminue la résistance à la pression ineterne vers extérieur
  • la mauvause circulation sanguine entraine une mauvaise distribution des nutriments et oxygène aux tissus
  • l’accumulation des déchets métaboliques vient polluer les espaces interstitiels.

Elle s’incruste profondément. Si à la base le stockage des graisses dans les adipocytes part d’un bon sentiment (réserve en cas de pénurie alimentaire ou pour alimenter le foetus et le futur enfant), il arrive un moment ou le processus s’emballe ce qui aboutit au tristement célèbre problème de peau d’orange.

Elle résiste à ses opposants. J’usqu’ici, peu de solutions en venaient à bout ou alors avec des effets secondaires imortants.

  • cosmétique : résultats superficiels et peu durables
  • techniques non invasives : massages ou radio fréquence, peu de résulats visibles et non durables
  • protocoles médicaux invasifs : laser ou aiguilles, éviction sociale et risques importants d’obtenir un aspect tôle ondulée

Emtone : le relâchement, l’autre fléau cutané

Autre problématique connue, le relâchement cutané. Principalemet lié au vieillissement mais peut égalemnt être dû à une perte de pods conséquente. Ces problématiques sont indépendantes de la cellulite mais résultent d’une réalité métabolique. L’aspect de la peau, en cas de relâchement, est alors fripé ou flasque.

Des causes multi-factorielles 
Avec l’âge, la teneur en fibres de collagène diminue. Dès 20 ans, notre métabolisme produit 1% de collagène en moins tous les ans et la peau s’affine de 7% tous les 10 ans. L’organisme peine de plus en plus à relancer la synthèse collagénique, garante d’une bonne tonicité tissulaire. Sensible par ailleurs à certains enzymes activés par les UV ou au phénomène de glycation, le collagène s’altère et sa teneur dans le derme diminue progressivement. La peau perd en fermeté : elle s’affaisse et se relâche.
L’altération des fibres d’élastine situées au niveau des tissus conjonctifs, et produites par les fibroblastes, jouent également un rôle majeur dans la qualité de la peau. Si le collagène a une action sur la fermeté des tissus, ces dernières ont pour mission d’en assurer l’élasticité. Or les fibres d’élastine sont elles aussi touchées par le fameux phénomène de glycation (au contact du sucre transporté dans la sang, les fibres se durcissent et se dégradent).
Le vieillissement s’accompagne généralement d’un ralentissement de la circulation sanguine : l’oxygénation tissulaire est ainsi beaucoup moins efficace, favorisant la perte d’élasticité des tissus cutanés.
Les pertes de poids importantes lors d’un régime, ou tout simplement d’une grossesse, aggravent bien entendu le phénomène : 86% des femmes ont un problème de relâchement abdominal après leur accouchement.

Emtone : Quel est le profil idéal ?

Emtone déloge la cellulite de manière non invasive et améliore la qualité de la peau. Son traitement agit de façon quasi universelle puisqu’il concerne : 

  • tous les types de cellulite (souple ou dure)
  • même en cas de peau flasque voire granuleuse
  • tous type de peau
  • sans limite d’IMC

Emtone : Le protocole en détail

Tout commence par un entretien avec un médecin agréé et formé Emtone qui vérifiera que le protocole soit adapté à vos besoins et déterminera la procédure à appliquer pour que le traitement soit le plus pertinent possible. Cet entretien n’est pas facturé.

En fonction de la localisation de la zone et de sa taille, le temps de traitement peut varier. Mais en moyenne, chaque zone du corps peut être traitée avec un protocole de 4 séances de 20 minutes, à raison d’1 à 2 séances par semaine.

Emtone tableau protocole
Les patient(e)s comparent souvent la sensation perçue à un massage aux pierres chaudes, associé à d’intenses vibrations mécaniques.

Logo Meylan Body Concept Transparent

Meylan Body Concept

Votre centre de Body Contouring
7 A chemin de la Dhuy
38240 Meylan
06-10-27-57-97

mbc.julien@gmail.com